Journée spirituelle à La Pommeraye

Jeudi 14 mars 2019 de 9h30 à 17h

Cette année nous aurons le plaisir d’accueillir le Père Antoine Gélineau, moine orthodoxe.
Il nous enseignera :
les fondements de la religion orthodoxe
ses rites
Il nous fera découvrir aussi :
les différentes façons de peindre des icônes : art qu’il enseigne à St Florent le Vieil depuis de nombreuses années.

Le père Gélineau

Inscription à me renvoyer à l’aide de la feuille du bulletin Vivre 131.
avant le 25 février 2019

A très bientôt
Marie-Annick Rousselot

Réflexion sur Noël

Il fallait être Dieu pour y penser
Aucun homme avec ses rêves de grandeur
Ne pouvait l’imaginer…
Comment croire un seul instant
Que le Créateur prend corps
Que l’Éternel entre dans l’histoire
Que le Tout-Puissant a les traits d’un tout petit.

Comment croire un seul instant
qu’un enfant de famille modeste
qui n’a pas sa place dans une chambre d’hôtes
un enfant blotti au creux d’une mangeoire
est le Fils de Dieu ?
Un Dieu, c’est fait pour être grand
pour commander, pour dominer
pour donner ses lois, pour faire la pluie et le beau temps !

Du moins, c’est ce qu’on croyait
C’est ce que, souvent nous croyons encore.
Il y a de quoi être étonné
De le voir dans ce nouveau-né,
faible et dépendant,
subissant l’humeur des hommes,
leur volonté de puissance…

…Il y a deux mille ans, Jésus est venu.
Et, toujours, nous nous refaisons un Dieu à notre image.
C’est tellement déconcertant
de mettre sa foi dans un enfant.
Il fallait être Dieu pour y penser…
Pour nous le proposer.

Jean-Marie BOSSARD 1991

Les sagesses orientales.

Le mardi 13 mars 2018, une cinquantaine d’arécistes se sont retrouvés au centre spirituel de La Pommeraye pour participer à une journée spirituelle autour des sagesses orientales.
M. Jean-Jacques TUR, agrégé d’histoire-géographie, conférencier à l’Institut Municipal d’Angers, a animé de façon remarquable cette journée, permettant à chacun, avec une pointe d’humour, de distinguer les différentes sagesses ou religions orientales. 

En lisant le Vivre 128, vous aurez une vision claire de cette conférence.
Ce fut l’occasion d’approfondir ses connaissances et de se retrouver.

Le père Portais ne pouvant nous accompagner ce jour-là, la journée s’est terminée par la lecture de passage des sages orientaux et de la Bible.